Artisans émérites

Les membres artisans émérites sont des artisans professionnels qui exercent leur métier d’art depuis un minimum de vingt-cinq (25) ans et qui ont contribué activement au développement des métiers d'art par la pratique de leur métier, la portée de leurs réalisations, leur implication dans la vie des métiers d'art.


Le comité de nomination composé par des membres du conseil d'administration a le mandat d'analyser les candidatures pour l'attribution du statut de membre émérite.

ARTISAN ÉMÉRITE

BIOGRAPHIE

OEUVRES

MONIQUE BEAUREGARD

Monique Beauregard a créé dans les années 1970 son atelier de dessin en impression textile. Elle est la fondatrice du Centre de design en impression textile de Montréal.

Monique Beauregard recevra le prix Hommage pour une carrière exceptionnelle en métiers d'art décerné par le Conseil des métiers d'art du Québec au Salon des métiers d'art de Montréal.

Rendez-vous au SMAM du 8 au 18 décembre prochain. Une exposition avec des oeuvres de l'artiste sera organisée pour l'occasion.

KOEN DE WINTER

Au début de sa carrière professionnelle, il a travaillé en tant que designer de produits chez Volvo (Suède) et chez Mepalservice (Pays-Bas) avant de s’établir au Québec à la fin des années 1970 où il s’implique à titre de designer industriel et assume la présidence de l’Association des designers industriels du Québec. À titre d’artisan, il crée « atelier Orange » où il fabrique des produits de porcelaine et de grès qu’il expose à plusieurs éditions du Salon des métiers d’art du Québec.

OBJECT FACTORY

GARDINER MUSEUM NEW YORK

LÉONCE ÉMOND

Né en 1948, à La Malbaie, d’une famille d’artisans, Léonce Émond a contribué largement au développement des arts visuels et des métiers d’art dans la région de Charlevoix. Il représente pour tous les Charlevoisiens un artiste présent dans sa communauté et sensible aux richesses culturelles et patrimoniales qui alimentent son œuvre.

Il a réalisé plusieurs œuvres magistrales dans le cadre d’événements majeurs, de projets pour des municipalités et des communautés religieuses. Ainsi, nous retrouvons dans de nombreux lieux publics des sculptures, des fresques, des installations modernes.

MONIQUE GIARD

Artiste multidisciplinaire,Monique Giard a participé à plus d’une trentaine d’expositions à travers le monde. Ses œuvres, notamment des installations et des sculptures, font partie de collections publiques et privées ou ont été réalisées dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture du gouvernement. Elle est cofondatrice du Centre d’exposition CIRCA et elle est également enseignante et directrice du Centre de céramique Bonsecours.

Le fil conducteur

Crédit photo: Idra Labrie

CHANTAL GILBERT

Artiste professionnelle depuis une trentaine d’années, Chantal Gilbert mène sa carrière sur les scènes nationale et internationale.

Elle est titulaire d’une maîtrise en arts visuels, d’un certificat en pédagogie et d’un diplôme en joaillerie.

Ayant enseigné de 1989 à 2009 dans le domaine des arts, elle agit depuis de nombreuses années comme conférencière, commissaire d’expositions et membre de jurys nationaux et internationaux.

ROSIE GODBOUT

Crédit photo: David Bishop Noriega

Née à Toulon en France, c’est en 1967 que Rosie Godbout choisit d’émigrer au Canada. Dix ans plus tard, elle abandonne l’enseignement afin de se consacrer entièrement à une nouvelle carrière orientée sur la pratique de l’art textile et du tissage.

En 1993, la pièce Métissage valait à l’artiste de remporter, pour une deuxième fois, le prestigieux Grand Prix des métiers d’art du Québec. Dès lors, contrairement à toute logique, elle délaisse le tissage pour se concentrer sur une autre méthode de création textile, peut-être la plus ancienne que connaisse l’humanité, le feutrage. Séduite à la fois par l’extrême simplicité et la flexibilité du procédé, en un mot par la totale liberté que cette technique laisse au créateur textile, elle choisit de prendre le contre-pied des tendances actuelles et fait le pari de tourner le dos aux solutions high tech pour se concentrer sur le feutrage, procédé franchement low tech, voire archaïque.

 

KATMANDOU (2012)

Crédit photo: David Bishop Noriega

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

DENISE GOYER

ALAIN BONNEAU

Crédit photo: Alain Bonneau

Une histoire en trois dimensions ou se conjuguent recherche conceptuelle et recherche technique. Un travail d’équipe qui allie la liberté créatrice, la signifiance du design et la maîtrise des arts appliqués.

Notre méthode de travail et notre démarche créatrice en architecture d’objet céramique est basé depuis plus de 45 ans sur le dessin autant conceptuel pour la recherche des formes que technique pour la réalisation de prototypes.

C’est une remise en question des traditions attachées à l’objet de table; une interrogation sur la matière et les formes et leur transformation en signes. Un design d’objets en céramique d’une discipline formelle rigoureuse mettant aux prises la logique et l’imagination. Double exigense de la créativité lorsqu’un objet fonctionnel devient sculpture par sa forme et révolutionnaire dans son contexte naturel.

Nous croyons que même dans un petit atelier; il est possible de réaliser et produire des oeuvres de très grande qualité et de les offrir à un grand nombre de personne.

Les céramiques Goyer Bonneau sont présentes dans de nombreuses collections; elles sont exposées et distribuées à l’échelle internationale

SOUPIÈRE (1979 rééditée en 2011)

Crédit photo: Alain Bonneau

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

RONALD LABELLE

D’abord photographe, Ronald Labelle a contribué activement au développement du mouvement du verre d'art au Québec en mettant sur pied, avec le verrier François Houdé, le Centre des métiers du verre/Espace Verre.L'idée de fonction pour un objet implique, pour lui, son rôle culturel et esthétique; il repère dans son environnement des objets que la réalité quotidienne a banalisés. Par la suite, il les reprend pour les recréer en verre, en sujets insolites; ainsi l'œuvre s'identifie à une autre dimension. Sa production se situe à deux niveaux : design et sculpture. Les œuvres qu'il produit sont élaborées tant sur les aspects de la création que de la réalisation. 

ALAIN LACHANCE

Récipiendaire du prix du Patrimoine en 2011, région de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches et du Prix Robert-Lionel-Séguin en 2015, Alain Lachance œuvre depuis plus de 20 ans dans le domaine de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine bâti.

Alain Lachance partage son temps entre le Centre de formation de Neufchâtel et son atelier, installé au sous-sol de sa maison. Il se passionne aussi de tous les produits naturels pour le bois et de pigments de couleur.

MARIO LAMARRE

Monsieur Lamarre fabrique principalement les instruments qui composent le quatuor à cordes ainsi que la contrebasse. Il a étudié de 1977 à 1980 avec le maître Luthier Italien Sylvio de Lellis qui s'était alors installé au Québec pour fonder un premier Atelier-École Canadien. Depuis plus de trente-trois ans qu'il explore le merveilleux monde de la lutherie Monsieur Lamarre a développé un style très personnel tel qu'un concept de voûtes à facettes, bien que cela ne l'empêche cependant pas de fabriquer des instruments de type plus conventionnel.

ANTOINE LAMARCHE

Antoine Lamarche œuvre dans le domaine des arts depuis plus de 45 ans, carrière qu’il amorça à titre de céramiste. Au fil des ans, monsieur Lamarche est passé des murales architecturales en céramique, béton, acier, aluminium, pour se diriger vers le bijou et l’orfèvrerie. Avec patience et passion, il enseigna dans plusieurs établissements montréalais, que ce soit à l’Institut des arts appliqués sous la direction de Jean-Marie Gauvreau, à l’Université Concordia ou à l’École de Joaillerie de Montréal. Il a exposé ses œuvres dans plusieurs pays et remporté diverses distinctions, dont une nomination à l’Académie royale des arts du Canada en 2001. Les œuvres de cet artiste de talent font partie, entre autres, des collections permanentes de la Banque des Arts du Canada et du Musée de Québec. 

EVA LAPKA

Crédit photo: Josef Lapka

La céramiste Eva Lapka est originaire de Tchécoslovaquie où elle a effectué toutes ses études.La céramique et la sculpture ont toujours été ses moyens d’expression privilégiés. Ses œuvres ont été fréquemment exposées en Amérique du Nord et en Europe et font partie de nombreuses collections. « J'ai toujours conçu le processus créatif comme une chaîne d'impacts inter reliés, d'émotions, de décisions, de doutes et de certitudes. Dans ma pratique, j'ai l'impression de marcher entre la lumière et l'obscurité… j’ajoute ou supprime de la clarté et des ombres pour provoquer le dialogue et la complicité entre mon œuvre et le spectateur… Mon œuvre est le reflet de ma participation consciente à la vie, miroir couvert d'un rideau de velours qui en atténue l’image et laisse place à l'interprétation personnelle ».

HOMMAGE À FRANK GEHRY (2019)

Crédit photo: Josef Lapka

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

MICHÈLE LAPOINTE

Crédit photo: René Rioux

Michèle Lapointe est originaire de Montréal. Elle est connue pour ses œuvres intégrées à l’architecture et à l’environnement. Tant dans ses œuvres d’art public que dans ses installations en galerie, sa démarche s’articule autour du temps qui passe, de la mémoire du lieu, de la fragilité de l’être et le verre y est omniprésent.

Son travail a été présenté au Canada, aux États-Unis, en Corée du Sud, en Belgique et en France, où elle donné une classe de maître. Elle a participé à la Biennale internationale du lin de Portneuf et au Symposium international du verre de Vannes-le-Châtel (France). Ses créations font partie de nombreuses collections dont celles du MBAM, du MNBAQ, du MusVerre en France et du MMAQ.

Elle est membre émérite du CMAQ et en 2018, elle est lauréate du prix Jean-Marie-Gauvreau pour son oeuvre Mettre la tête où l’on pense. En plus de son travail de création, Michèle Lapointe fait partie de l’équipe Espace verre. Elle y enseigne depuis 1989 et elle a siégé à son Conseil d’administration de 1995 à 2002.

De 2013 à 2015, elle a travaillé en tant que spécialiste en arts visuels et métiers d’art au ministère de la Culture et des Communications pour la Politique d’intégration des arts à l’architecture.

LA CHIMÈRE DES ENFANTS SAUVAGES (2013)

Crédit photo: René Rioux

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

LOUISE LEMIEUX BÉRUBÉ

Crédit photo: Denis Bouvier

Louise Lemieux Bérubé est née à Montréal au Québec.  Elle est une pionnière reconnue pour son utilisation novatrice des techniques Jacquard pour le tissage. Bérubé est diplômée de l’Université du Québec à Montréal en histoire de l’art. Elle a aussi étudié le tissage Jacquard au Rhode Island School of Design aux États-Unis, ainsi qu’en France, avec les créateurs du logiciel Pointcarré.

Lemieux Bérubé a cofondé le Centre des textiles contemporains de Montréal qu’elle a dirigé durant 22 ans et où elle a enseigné à des étudiants et des stagiaires de partout. En tant que conférencière ou exposante de son travail, elle a voyagé à travers le monde.

Elle est l’auteure du manuel Le Tissage créateur qui s’adresse aux tisserands de tous les niveaux et l’auteure américaine, Carole Greene, a écrit avec elle sa biographie, sous le titre En déroulant la trame.

Elle a reçu en 2012 la médaille de Chevalière de l’Ordre national du Québec et en 2015 celle de l’Ordre du Conseil des arts et des lettres du Québec. En 2017, la Ville de Montréal lui accorde le titre de Bâtisseuse de la Cité.

LA COURSE - 2 SUR LES GLACES DU LABRADOR (2011)

Crédit photo: Louise Lemieux Bérubé

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

MIREILLE RACINE

Depuis 1980, je m’intéresse  particulièrement aux chapeaux. Je les invente ou les reconstitue pour qu’ils vivent de la rue à la scène en passant par la piste du cirque. Je les expose dans les musées, les boutiques et les galeries d'art du Québec et de l'étranger. J'enseigne leur fabrication et raconte leur histoire. Une de mes créations a reçu le premier prix du concours du Musée du chapeau de France en 1995.

Des études en arts visuels m'ont permis de développer une démarche dirigée vers la sculpture et la mise en espace des matériaux de chapellerie : les chapeaux se transforment en oiseaux ou en fleurs, les rubans participent à l'élaboration d'une murale et les moules de bois deviennent des livres d'artistes.

Guidée par la mémoire des outils et des matériaux anciens, des habitudes vestimentaires et des histoires de vie, je présente un travail qui prend la forme de pièces murales, de cabinets de curiosités, de livres d’artistes, de sculptures et d’installations diversifiées. Les techniques de construction textile rassemblent ce corpus de recherche qui témoigne de ce travail évolutif, jamais loin des chapeaux, en constante transformation.

La transmission des savoirs, l’interprétation personnelle et poétique de ce qui m’entoure et l’actualisation d’un métier devenu rare demeurent mes sources de motivation, nourries par le désir de transgresser les frontières et de détourner les objets.

CUEILLETTE (2014)

© Mireille Racine / SOCAN (2019) 

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

LISETTE SAVARIA

Crédit photo: Alain St Cyr

Lisette Savaria vit et travaille à Mirabel dans les Laurentides. Après plus de 50 ans de carrière, son œuvre est reconnu tant au Québec qu’au Japon. Porcelainière, Lisette Savaria a honoré l’art de la terre.

Après des études à l’École des arts appliquées à Montréal, elle poursuit en France un perfectionnement à la Manufacture nationale de Sèvres et à l’École nationale des beaux-arts de Paris.

On retrouve ses œuvres dans de nombreuses collections privées et publiques, entre autres au Japon à la Délégation du Québec à Tokyo, les collections Nishii; Senyu Corporation et Nissin Food Products; en France à la Manufacture nationale de porcelaine de Sèvres, à la Mairie de Paris; en Ontario  au ROM et au George R. Gardiner Museum of Ceramics; au Québec, dans les collections Claridge, Bell Canada, SNC Lavallin.

CHEVAL PROTECTEUR SOUS L'ARBRE (2015-2018)

Crédit photo: Érik Leclair

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

GEORGES SCHWARTZ

Georges Schwartz ouvre son propre studio de joaillerie à Montréal en 1954. Son talent et sa créativité seront officiellement reconnus lorsque le gouvernement du Québec lui commandera cinq broches offertes aux épouses de chefs d’État en visite à l’Exposition universelle de 1967. Puis en 1981, il est choisi pour créer et réaliser la broche offerte par le gouvernement du Canada à Lady Diana Spencer à l’occasion de son mariage avec le Prince Charles1. Entre 1986 et 1995, il est professeur invité à l’École de joaillerie et de métaux d’art de Montréal. En 2000, lorsqu’il ferme son studio, le Musée des beaux-arts de Montréal fait l’acquisition de cinq de ses bijoux, puis de trois autres en 2007, ainsi en 2010 d’un fonds comprenant dessins, photographies et moules de ses créations.

Source: Wikipédia

INCOGNITO (1982)

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

ALAIN-MARIE TREMBLAY

"La carrière artistique d’Alain-Marie Tremblay est impressionnante. Elle représente plus de 50 années de recherches et d’expérimentations en céramique et en sculpture. Au fil de ces années, l’artiste de Val-David a développé une vision innovatrice et créative, ainsi qu’un profond amour du métier".

Grand Prix de la culture des Laurentides, article de Caroline D'Astous.

BERNARD CHAUDRON

(DÉCÉDÉ EN 2013)

La carrière de Bernard Chaudron débute en remettant au goût du jour les bijoux en bronze émaillé et la coulée à cire perdue. Autodidacte, il poursuit son exploration de la joaillerie sur deux décennies avec une importante production de bijoux en argent et en or, avec des pierres précieuses et semi-précieuses, dont l’agate, pierre qu’il affectionne particulièrement.

Il a créé de nombreuses pièces sculpturales de bronze et d’aluminium, dont une installation à la station de métro Côte-des-Neiges, à Montréal.

Au milieu des années 70, Bernard Chaudron réoriente sa production vers le travail de l’étain, métal délaissé depuis le 19e siècle. Il consacre les 30 années suivantes à lui redonner ses lettres de noblesse en innovant dans les techniques de fabrication et surtout par la création des pièces à l’esthétique unique et contemporaine, faisant des étains Chaudron une marque reconnue ici et à l’étranger.

SCULPTURE (1968)

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019

MAURICE SAVOIE

(DÉCÉDÉ EN 2013)

Maurice Savoie est considéré comme l’un des chefs de file de la création céramique québécoise et canadienne contemporaine. Ses oeuvres réalisées pour le pavillon du Québec à l’Expo 67 ont été particulièrement appréciées pour leur fraîcheur et leur poésie. Son enseignement a influencé plusieurs générations d’artistes et son travail a été admiré dans plus de 100 expositions relativement à des oeuvres qui tirent leur inspiration de la mythologie et de la magie.

Maurice Savoie a été récipiendaire de récompenses de prestige tels le Prix Paul-Emile Borduas et le prix Saidye Bronfman d’excellence en métiers d’ars. Membre de l’Académie royale des arts du Canada, il a également reçu l’Ordre du Canada. 

LE MINAUTAURE (1993)

EXPOSITION DES ÉMÉRITES AU SMAQ 2019