Projet de politique culturelle : la place des métiers d’art

29 juin 2017

Le 28 juin dernier, le ministre de la Culture et des communications rendait public le projet de Politique québécoise de la culture élaboré à la suite d’une vaste consultation tenue au printemps et à l’été 2016. Par la même occasion, il annonçait la tenue d’un forum de consultation des représentants du milieu associatif qui se tiendra, sur invitation, les 5 et 6 septembre prochains.

Dans le mémoire présenté au ministre Fortin dans le cadre de ces consultations, le CMAQ recommandait notamment d’accroître les budgets de la SODEC afin de soutenir les activités de valorisation et de commercialisation des métiers d’art professionnels réalisées par nos partenaires dans plusieurs régions, les associations professionnelles régionales, les salons régionaux et les Conseils régionaux de la culture. Notre mémoire recommandait également l’augmentation du budget de la SODEC afin de mieux répondre aux besoins des artisans et des entreprises en métiers d’art.

La SODEC est le principal partenaire des  artisans, des associations et des organismes en métiers d’art. Or, sans une augmentation de ses crédits, il lui sera difficile de contribuer adéquatement au développement de notre secteur.

Il est trop tôt pour savoir si nos demandes ont été entendues, mais il nous faut rester vigilants et faire entendre la voix des métiers d’art.

En tant qu’association nationale représentative du domaine des métiers d’art, le CMAQ fera les représentations nécessaires pour être entendu lors de la consultation nationale de septembre prochain.

Ce projet de politique culturelle est l’occasion de revendiquer une plus grande reconnaissance pour notre secteur culturel et un soutien financier à la mesure de son importance.

Je vous invite à contribuer à la réflexion et à nous faire part de vos commentaires et des initiatives que vous mettrez de l’avant afin de faire reconnaître l’importance des artisans, des entreprises et des organismes en métiers d’art pour la société québécoise.

Le mémoire du CMAQ peut être consulté ici


  Retour