La MMAQ reçoit les céramistes français Jean-François Bourlard et Valérie Blaize

21 février 2018

Résidences internationales de création
La MMAQ reçoit les céramistes français Jean-François Bourlard et Valérie Blaize

Dans le cadre de son programme de résidences Passeurs de mémoire, la Maison des métiers d'art de Québec (MMAQ) a le plaisir d'accueillir les céramistes français Jean-François Bourlard et Valérie Blaize pour une résidence de création commune. Au cours de leur séjour à Québec, les artistes présenteront également des classes de maître pour les céramistes professionnels ainsi qu'une conférence-midi ouverte au grand public, le 21 février 2018 de 12 h à 13 h (local 301, 3e étage). L'entrée est gratuite.

Attiré par le Raku et cherchant à se débarrasser des freins à la création que peuvent entraîner le souci esthétique, la vente, le transport et la pérennité des objets, Jean-François Bourlard développe depuis quelques années une technique personnelle. Cela part d'une envie : celle de sortir des pièces céramiques du four dans lequel elles sont en train de cuire à 1000 °C, de les tremper dans des bains d'émail et de barbotine, puis de les remettre en tas dans le four pour faire fondre l'émail. Au fil des expérimentations, le terme Raku Punk s'est imposé; il illustre parfaitement les pièces créées ainsi que l'énergie brute et primordiale exprimée lors du processus de cuisson et d'émaillage. À partir de 2013, la céramiste Valérie Blaize s'est jointe aux performances de cuisson.

Au cours de leur séjour à la MMAQ, les artistes tenteront de faire évoluer la technique du Raku Punk en la confrontant à leurs autres pratiques tout en explorant la thématique du repas. Les œuvres créées au cours de la résidence seront exposées à Materia du 2 au 25 mars 2018 au fur et à mesure de l’avancement du travail de création.

Jean-François Bourlard

Après une formation classique de tournage au CNIFOP, en France, le potier-sculpteur Jean-François Bourlard adopte une approche expérimentale. Ses recherches portent sur la matière et ses limites; elles se concrétisent à travers des installations, des performances, des jarres ou des sculptures.

Jean-François Bourlard a remporté en 2012 le prix L’œuvre décerné par Ateliers d’Art de France. Son travail a été présenté en Europe et ailleurs dans le monde (Israël, Australie, États-Unis).

Sculpture filaire, 2014, terre et émail
Photo : Jean-Luc Lejeune — © AAMBP—Lacapelle-Biron

Valérie Blaize

Après avoir fait deux formations en céramique, Valérie Blaize a suivi pendant trois ans des cours aux Beaux-Arts de Bordeaux et a développé un travail graphique avec la porcelaine. Puisant son inspiration dans l’art contemporain, l’actualité et la vie de tous les jours, elle tourne et détourne les interdits et les tabous en mélangeant les symboles et en superposant les concepts de manière parfois audacieuse, mais toujours poétique.

Sans titre ni jambe, 2016, porcelaine chamottée
© Valérie Blaize


  Retour