Deux concours 1% dans le métro de Montréal

10 janvier 2020

La STM annonce le lancement de deux concours pour la réalisation d’œuvres d’art qui seront installées dans le métro de Montréal, plus précisément aux stations Préfontaine et Villa-Maria. Ces concours s’inscrivent dans le cadre de l’agrandissement de ces stations en vue de l’ajout d’ascenseurs, avec le financement du ministère des Transports du Québec, et de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics (politique du 1 %).

Les artistes professionnels du Québec sont invités à soumettre leur candidature d’ici le 10 janvier 2020, à 16 h. Les propositions gagnantes seront connues en septembre de cette même année. Les règlements et programmes des concours sont disponibles en annexe.

Pour la réalisation de ces deux projets, la STM bénéficie de l’appui du Bureau d’art public de la Ville de Montréal, qui possède une expertise remarquable en la matière. Elle a également sollicité la collaboration de personnalités influentes dans le milieu des arts visuels montréalais afin de constituer deux jurys qui sélectionneront d’abord trois finalistes pour chaque projet, puis retiendront la proposition gagnante de chacun.

Deux stations, deux approches

Dessinée par l’architecte Henri Brillon et inaugurée en 1976, la station Préfontaine fait partie des toutes premières stations construites par le Bureau de transport métropolitain (BTM). La nouvelle œuvre d’art, de nature sculpturale, sera située à l’extérieur de la station, près du nouvel édicule. Elle rendra hommage aux employés du BTM, organisme public créé officiellement le 24 février 1970. L’œuvre servira également à signaler la présence d’une nouvelle marquise, tout en accompagnant la clientèle vers le nouvel édicule.

La station Villa-Maria a été ouverte en 1981. En guise d’œuvre d’art pour la station, l’architecte André Léonard a conçu des éléments décoratifs colorés servant à orienter les voyageurs dans cette vaste cathédrale de béton. La nouvelle œuvre d’art, de nature murale, aura pour objectif d’annoncer les accès aux ascenseurs et à en comprendre le cheminement dans le grand espace qui domine les quais et la passerelle. Toutefois, elle ne devra pas entrer en compétition avec les éléments décoratifs imaginés par l’architecte d’origine.

Rappelons que lors de la construction du réseau initial du métro, au moment de l’Exposition universelle de 1967, et par la suite lors des chantiers de prolongement du métro, les autorités montréalaises ont eu l’heureuse initiative d’intégrer des œuvres dans la plupart des stations. Cette collection impressionnante qui se déploie dans tout le réseau compte aujourd’hui plus de 85 réalisations d’artistes québécois.

Documentation


  Retour