AVIS AUX MÉDIAS - Le directeur général du Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ) disponible pour entrevue

7 avril 2020

AVIS AUX MÉDIAS

Montréal, 7 avril 2020- Dans cette période de forte turbulence, le Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ), par la voix de son directeur général Julien Silvestre, désire faire état de l’impact de la situation due au Covid-19 sur l’ensemble des artisan.es du Québec, durement affecté.es. Le CMAQ est le seul organisme reconnu en vertu de la Loi sur le statut professionnel des artistes des arts visuels, des métiers d’art et de la littérature et sur leurs contrats avec les diffuseurs (Loi S-32.01) pour représenter l’ensemble des artisans professionnels québécois. Depuis plus de 30 ans, le CMAQ chapeaute le Salon des métiers d’art du Québec, Plein Art Québec, les Rendez-vous Maestria architecture et patrimoine, en plus d’exploiter deux boutiques Métiers d’art du Québec.

Avec plus de 1 300 membres professionnels, et acteur central d’un réseau de partenaires – gouvernementaux, institutionnels, corporations régionales, écoles ateliers, diffuseurs, etc. –, le CMAQ est un joueur clé dans le développement et l’épanouissement des métiers d’art au Québec.

Aujourd’hui notre mission d’accompagner les artisans dans leurs pratiques, tout en valorisant leur impact au Québec prend encore plus de sens. Durement touché par la crise actuelle, alors que les artisans entrepreneurs ont dû mettre à pied de nombreux employés, et que les artisans travailleurs autonomes n’ont plus aucun revenu pour faire face à l’immédiat, l’un des enjeux actuels est que, même si les mesures d’urgence ont été annoncées par les politiques, les modalités d’application ne sont toujours pas connues pour les artisans du Québec.

 « Alors qu’ils sont des joueurs sociaux, économiques et culturels clés au Québec, tant en métropole et qu’en région ; et alors qu’ils pourront être des joueurs clés de la reprise sociale, économique et culturelle dès la fin de cette crise ; les métiers d’art et les artisans doivent bénéficier de mesures spécifiques, avec des enveloppes significatives. », dit Julien Silvestre, directeur général.

Nous demandons donc un appui médiatique afin que nous puissions faire parler le gouvernement sur la place de nos artisans, et faire en sorte que des mesures soient prises afin que les arts, la culture et l’entrepreneuriat restent au cœur de nos préoccupations sociales. Nous avons besoin de vous pour continuer de défendre les intérêts et les carrières des artistes et artisans professionnels, et l’entrepreneuriat québécois.

Métiers d’art : «la production d’œuvres originales, uniques ou en multiples exemplaires, destinées à une fonction utilitaire, décorative ou d’expression et exprimées par l’exercice d’un métier relié à la transformation du bois, du cuir, des textiles, des métaux, des silicates ou de toute autre matière». (Loi S-32.01)

Avis en format pdf

Source : COMMUNICATION CMAQ


  Retour