La 9e édition de résonance[s] le salon européen des métiers d’art à Strasbourg

3 juillet 2020

Un salon très attendu. La 9e édition du salon européen des métiers d’art résonance[s] 

2020 est une année particulière qui aura demandé à tous adaptabilité, résistance et abnégation. La crise sanitaire a durement touché les professionnels des métiers d’art qui vivent essentiellement des salons et expositions, annulés pour la plupart cette année. La 9e édition du salon européen des métiers d’art résonance[s] représente donc un enjeu crucial pour les créateurs qui attendent avec impatience de retrouver leur public du 6 au 9 novembre 2020 au Parc Expo de Strasbourg.

La frémaa (Fédération des métiers d’art d’Alsace), qui porte le salon depuis sa création en 2012, connaît d’autant mieux ces enjeux puisqu’elle veille au développement économique et culturel des métiers d’art sur le territoire alsacien depuis maintenant 25 ans. C’est avec engagement et détermination qu’elle œuvre activement en coulisses pour mettre au point cette nouvelle édition qui se doit d’être à la hauteur des années précédentes et ainsi constituer un véritable levier économique pour les artisans. 

Considéré par les professionnels du secteur comme le salon phare des métiers d’art en France, résonance[s] est devenu un événement annuel immanquable pour les prescripteurs, les collectionneurs et les amoureux d’objets singuliers dotés du charme inimitable du fait-main

Le jury, composé d’experts du secteur des métiers d’art mais aussi de l’art contemporain, ont un double objectif en cette année si particulière : permettre au plus grand nombre de créateurs d’exposer tout en maintenant le niveau d’excellence du salon. Ce ne sont pas moins de 170 créateurs rivalisant d’originalité et d’audace qui émerveilleront un public sensible et exigeant, à l’instar des 21 000 visiteurs venus arpenter le salon en 2019, en quête d’œuvres inédites et raffinées. Cette année, résonance[s] déménage dans le hall 1 du Parc Expo de Strasbourg. Sur ces 6 200 m² de surface, les créateurs sélectionnés auront à cœur de présenter leurs dernières réalisations dans des domaines aussi variés que les arts de la table, la mode, le mobilier, la sculpture, la décoration, le bijou ou encore les arts graphiques. Ils poussent toujours plus loin leurs recherches sur la matière, la couleur et la forme, entre performances techniques et innovations technologiques, pour donner vie à l’expression contemporaine des métiers d’art.

invité d’honneur : la maison du pli

Cette année, la frémaa a choisi de mettre en lumière un métier rare, peu connu du grand public, car souvent dans l’ombre des maisons de Haute Couture. Derrière la Maison du Pli, on retrouve Karen Grigorian, un maître plisseur fort de plus de 25 années d’expérience. Installé sur les hauteurs du quartier de Belleville à Paris, il est une des rares personnes en France à exercer l’art du plissage artisanal à la main. Ses techniques permettent de plisser le tissu, le cuir, le parchemin, le plastique, la cire ou encore le bronze, pour en sublimer la matière.

Le créateur redouble d’ingéniosité et de précision pour mettre en relief les idées et croquis de ses clients. Pour confectionner le moule dont il a besoin pour parvenir à cette fin, il utilise deux feuilles de carton kraft sur lesquelles il trace son dessin puis casse les plis du carton. La matière est alors glissée entre les deux feuilles superposées qui sont ensuite soigneusement pliées. Le moule passe alors une heure dans une étuve à haute température avant d’être mis au repos pour séchage, laissant le temps à la matière de prendre sa forme définitive avant d’être démoulée

Chaque moule est une œuvre d’art à part entière, qui demande entre une dizaine de jours à plusieurs semaines de travail. Salon européen des métiers d’art Karen GRIGORIAN, la Maison du Pli ©Anne-Laure Camilleri salon européen des métiers d’art strasbourg - parc expo - wacken du 6 au 9 novembre 2020 Cette année, la frémaa a choisi de mettre en lumière un métier rare, peu connu du grand public, car souvent dans l’ombre des maisons de Haute Couture. Derrière la Maison du Pli, on retrouve Karen Grigorian, un maître plisseur fort de plus de 25 années d’expérience. Installé sur les hauteurs du quartier de Belleville à Paris, il est une des rares personnes en France à exercer l’art du plissage artisanal à la main. Ses techniques permettent de plisser le tissu, le cuir, le parchemin, le plastique, la cire ou encore le bronze, pour en sublimer la matière. Jean-Marc FONDIMARE, céramiste Sa clientèle est variée mais surtout prestigieuse. Il travaille principalement avec des maisons de haute couture comme Valentino, Fendi, Martin Margiela ou Givenchy, mais aussi avec des architectes et décorateurs d’intérieur, sans oublier les boutiques de luxe, les théâtres et les opéras

exposition collective : bird.collect[s]

Au regard de son succès en 2019, l’exposition collective déployée au centre du salon intègre durablement la programmation de résonance[s]. Encore une fois, les professionnels des métiers d’art révèleront la vitalité de la création contemporaine en exaltant une diversité de styles, de matières, de tailles et de formes sur un même sujet. Cette année, le thème choisi par les organisateurs est : le nichoir à oiseaux. À l’instar des métiers d’art, cet objet s’inscrit pleinement dans une démarche écologique et respectueuse de l’environnement. Cette exposition donnera lieu à une vente aux enchères des nichoirs, le samedi 7 novembre à 17h, dont les bénéfices seront reversés à la Ligue de Protection des Oiseaux – Association locale Alsace.

Source : https://mcusercontent.com/


  Retour