Claudio Pino lauréat du prix Jean-Marie-Gauvreau 2019

6 décembre 2019

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

Claudio Pino lauréat du prix Jean-Marie-Gauvreau 2019

Montréal, 6 décembre 2019- Le Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ) est fier d’annoncer le lauréat du prix Jean-Marie-Gauvreau 2019, Claudio Pino, joaillier.Créé en 1976 en l’honneur du fondateur du Salon des métiers d’art, le Prix Jean-Marie-Gauvreau est la plus haute distinction en métiers d’art au Québec. Décerné par le Conseil des métiers d’art du Québec à un artisan professionnel ayant plus de 10 ans de pratique, ce prix est accompagné d’une bourse de 10 000 $.

Le prix est attribué à une œuvre ou à une collection réalisée au cours des 5 dernières années qui se démarque par sa singularité, son unicité, par une réalisation qui fait preuve d’audace, par son impact sur l’évolution du savoir-faire et la cohérence entre son propos et sa réalisation.

CLAUDIO PINOCOLLECTION CYCLE – LAURÉAT 2019

La collection Cycle comprend quatre bagues sculpturales et cinétiques évoquant la poésie de chaque saison. Du concept au dessin, à la construction pièce par pièce, à la taille des pierres au sertissage, à la finition, l’artiste réalise toutes les étapes de fabrication dans son atelier. Avec une approche architecturale, chacune de ces œuvres existe en un seul exemplaire.

Le maître joaillier et créateur québécois, Claudio Pino, maintes fois primé pour le caractère exceptionnel de ses réalisations, est reconnu dans le monde entier pour ses bagues sculpturales et cinétiques.

Récipiendaire du trophée Steele pour le meilleur design au Canada en2009 par la Metal Arts Guild of Canada, Pino a mérité la distinction d'être maître joaillier. Il manipule à perfection le platine, le palladium, l’or, l’argentium et l’argent tout en évoquant leur poésie.

Qu'il explore les systèmes en mouvement, la métamorphose des insectes ou le rythme de la vie urbaine, sa passion s'éveille d’abord dans la transformation de la matière première.

Depuis l'obtention de son diplôme d’études professionnelles en joaillerie à l’École des Métiers du Sud-Ouest de Montréal en 1995, Pino se consacre exclusivement à la création d’oeuvres uniques et contemporaines. De la conception au design, la construction pièce par pièce, en passant par la taille des pierres, et le sertissage, il exécute son processus de création avec passion et dévouement, né d'une vaste étude de l’histoire de la joaillerie à travers diverses cultures et sociétés. En 2011, Pino poursuit ses études sur le platine à la Holt Academy Jewelry à Londres, en Angleterre, et par la suite, il complète un diplôme professionnel sous la direction de Master Jurgen J. Maerz, ancien directeur Platinum Guild International, États-Unis. Plus tard, en 2013, il fait aussi une formation professionnelle sur la pierre de taille au Ashton Gemstones Studio en Californie.

Membre actif du Conseil des métiers d’art du Québec depuis l’an 2000, Claudio Pino repousse continuellement les frontières de la joaillerie autant sur les plans conceptuel que technique, et ce, d’une façon bien singulière. Il fut invité à donner des conférences et participer à plusieurs jury autant au Québec qu’à l’international, dont récemment le prestigieux Sault Bell Award 2019.

Les créations de Pino furent sélectionnées pour films Hollywoodiens tels que Hunger Games: Catching Fire et The Dark Tower de Stephen King. De plus, ses bagues furent exposées dans nombreux musées tels que le Carnegie Art Museum; Houston Jung Museum; musée de Vancouver; musée des arts décoratifs de Santiago; et à plusieurs galeries dont Aaron Faber et The Forbes, à New York; Reinhold Jewelers, Porto Rico; Mobilia, Cambridge; Velvet da Vinci, San Francisco; 18Karat Studio, Toronto; Bertin Toublanc, Paris; L'élégance, Taipei; Noel Guyomarc’h et la Galerie de la Guilde Canadienne des métiers d’art, Montréal; L.A. Pai, Ottawa; et Für Schmuck Meister und Margarita, Francfort-sur-le-Main. Il participe aussi à des salons internationaux depuis 2000, dont SOFA Chicago, SOFA New York; JOYA OFF, Barcelone; Biennale internationale d'artisanat de Cheongju; et Hong Kong International HKIJMS.

Ses bagues figurent dans de maintes publications, notamment les livres Lark Jewellery Books: 1000 bagues, 500 bagues de mariage, 500 pierres précieuses; ainsi que dans le livre New Rings de Nicolas Estrada; Bijoux Steampunk de Spurgeon Vaughn Ratcliffe; Such Capable Hands de Pat Robinson Schmidt; Maîtres en bijouterie au Canada de Cora Golden; L'art de souder pour les joailliers de Wing Mun Devenney. En 2013, il a dévoilé son premier livre, «Le pouvoir des bagues» avec une introduction écrite par Maegen Black, directeur administratif de la Fédération des métiers d’art du Canada.

Le prix a été remis le 6 décembre 2019 à 18h00 par Mme Magda Popeanu, Vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la culture et de la diversité montréalaise,  lors d’une cérémonie au Salon des métiers d’art du Québec (place Bonaventure, 800, rue de la Gauchetière Ouest, Montréal).

-30-

Source : Ana-Maria Abran, responsable du registraire, Conseil des métiers d’art du Québec, 514 861-2787 poste 207, ana-maria.abran@metiersdart.ca.

 


  Retour