Appel de textes : les métiers d’art 10.0



Afin de souligner l’Année des métiers d’art (2020) et d’encourager la rédaction de textes en métiers d’art, la Maison des métiers d’art de Québec (MMAQ) invite les auteurs et autrices de tous horizons à soumettre des textes d’opinion, philosophiques, scientifiques ou historiques. Les textes soumis seront analysés par un comité de rédaction. Ceux qui seront sélectionnés paraîtront dans des publications imprimées et numériques au courant de l’année 2020-2021.

L’appel de textes : les métiers d’art 10.0 

À l’heure où l’intelligence artificielle et le numérique occupent une bonne partie de l’espace public. Que les subventions gouvernementales abondent pour développer nos compétences en la matière. À l’heure où le 2.0 est déjà chose du passé, tout comme prochainement le 4.0. À l’heure où l’ensemble de notre vie semble tenir dans un objet plus petit qu’un livre. Que sont les métiers d’art ? Quel est leur apport pour nos sociétés ? Est-ce que le numérique peut aussi s’y retrouver ?

Plus encore, la consommation locale et le désir de retourner à des productions de petite échelle semblent connaître une certaine popularité, mais est-ce durable dans le temps, ou seulement un effet de mode ? Comment devons-nous aborder les métiers d’art ? Quelle est leur place ? Ont-ils un futur ? Avec quelles matières?

Et la formation dans tout ça ? Est-elle toujours actuelle et adaptée ? Est-ce que le modèle qui a été mis en place en 1989 est toujours optimal, ou devrait-il subir une transformation ? Quelle est la place des autodidactes ? 

Sans oublier la fameuse opposition arts visuels et métiers d’art discutée largement par le passé et qui semble pourtant encore d’actualité. En effet, certains continuent d’utiliser les termes « art majeur » et « art mineur ». Est-ce que les métiers d’art souffrent toujours de leur aspect « domestique » ? Est-ce encore une question de genres, alors que les femmes sont majoritaires autant dans les programmes en arts visuels qu’en métiers d’art ? 

Tant de questions auxquelles la Maison des métiers d’art de Québec vous invite à réfléchir dans un appel inédit de textes. 

Dépôt d’un texte

Les textes proposés doivent être envoyés au plus tard le 29 février 2020 en format lettre US (.doc, .docx) à : communications@mmaq.com avec comme objet : Appel de textes

Veuillez inclure à votre courriel : 

  • une courte notice biographique (50 à 60 mots) ;
  • un résumé du texte (100 à 150 mots) ;
  • vos adresses courriel et postale.

Toutes les propositions en lien avec les métiers d’art sont les bienvenues (critiques, essais, analyses, études scientifiques, etc.).

Les textes reçus seront analysés par un comité de rédaction indépendant. Les textes sélectionnés seront publiés en format numérique ou papier, au courant de l’année 2020-2021.

Critères et conditions

Les textes proposés doivent être d’un minimum d’une page et d’un maximum de 20 pages, à interligne 1,5.

Les textes doivent porter, au sens large, sur les métiers d’art. La MMAQ suggère cependant d’éviter les textes d’artistes qui portent sur leur propre pratique, ou encore les textes de commissaires d’expositions. Les textes de promotion seront automatiquement refusés. De plus, les auteurs et autrices doivent s’engager à soumettre un texte inédit et original.

La MMAQ encourage les auteurs et autrices à soumettre des images avec leur texte. Cependant, ces derniers doivent avoir obtenu les droits d’utilisation au moment de déposer leur dossier.

Dans le respect de la vision et du style des auteurs et autrices, le comité de rédaction se réserve le droit de demander des corrections de nature sémantique ou autre : qualité de la langue, structure générale du texte, clarté, carences, pertinence des titres et des sous-titres, normes de composition…

Les auteurs et autrices dont le texte est retenu peuvent indiquer des notes pour la mise en page. Cependant, la décision finale à ce sujet reviendra à la MMAQ.

La sélection sera réalisée par un comité de rédaction formé de pairs et de professionnels du milieu. Un délai d’environ douze semaines est requis pour la sélection. Le comité se réserve le droit d’accepter ou de refuser les textes soumis. La décision de refuser un texte est sans appel.

Tous les frais de publication, de mise en page, de correction typographique ou de traduction et diffusion seront à la charge de la MMAQ.


  Retour