Lancement de la plateforme MATIERES.CA

15 juin 2021

Lancement de la plateforme MATIERES.CA

Un allié de taille pour se concocter un été de découvertes !

Montréal, Québec_15 juin 2021 – Le Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ), soutenu par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et le Conseil des arts du Canada, lance officiellement une nouvelle plateforme destinée aux amoureux des métiers d’art du Québec :  MATIERES.CA qui propose aux Québécois.es de découvrir tout sur les métiers d’art d’ici!


TOUT SUR LES MÉTIERS D’ART D’ICI
Tout au long de l’année, visiteurs et consommateurs pourront aisément découvrir les artisanes et artisans professionnels de toutes les régions du Québec à travers les différents contenus proposés ; avoir accès à leurs boutiques en ligne ; consulter l’information sur les événements à venir ; ou encore, découvrir des expositions virtuelles et des circuits régionaux géolocalisés à côté de chez eux. Dans une interface accessible, les Québécois.es pourront échanger avec les artisan.es, découvrir leurs pratiques, et en apprendre davantage sur eux. Ils pourront également assister à différentes activités en direct des salons et événements en métiers d’art au Québec.

La matière est au cœur des métiers d’art et des pratiques des artistes professionnels, qui la transforment, la magnifient. Qu’ils soient vases, bijoux, vêtements, ou sculptures ; qu’ils soient pierre, verre, céramique ou métal ; les œuvres des artistes et artisanes inspirent nos vies et transforment notre quotidien.

« Les métiers d’art sont une composante fondamentale de l’identité québécoise. Les deux tiers des artisan.es professionnel.les sont des femmes, entrepreneures, en région. Ce chantier numérique permet aux artisan.es, à leurs créations, à leurs ateliers, d’être facilement repérables, et de rendre accessible leur travail. MATIERES.CA place l’usager au cœur de l’expérience, favorise la visibilité et la découvrabilité des artisans sur tout le territoire, et contribue à la relance de l’écosystème des métiers d’art du Québec. » souligne Julien Silvestre, directeur général du CMAQ.


UN RICHE CONTENU À DÉCOUVRIR
MATIERES.CA, c’est aussi matière à découvertes, et l’expérience peut rapidement devenir sensorielle. « Le visiteur peut en simultané effectuer une recherche par matières, régions, métiers et nom d’artisans. Chaque artisan.e se présente par une fiche complète accompagnée de photos et vidéos donnant vie à la fois à leurs univers et à leurs créations. Cela devient immersif. Il faut découvrir des univers d’artisan.es, comme ceux de Patrick Le Blond, céramiste, Annie Legault, tricoteuse, Magali Thibault Gobeil, joaillière sculpteur, Caroline Couture, artiste verrier, Danou Charrette, ébéniste, Jérôme Lapointe, métallier d’art, Dave Fortin, coutelier d’art. Ils et elles sont de véritables moteurs d’attraction pour leur région. Ça donne le goût de partir en road trip cet été et suivre les routes métiers d’art. » souligne Geneviève David, directrice des communications et marketing au CMAQ.

Il faut découvrir les sections de MATIERES.CA : artisans, mais aussi balados, webséries, événements, cahier d’articles, circuits géolocalisés et diffusion en direct. Un allié de toujours des métiers d’art, Jean-Claude Poitras sera d’ailleurs de la partie pour le lancement, en animant une première rencontre le 21 juin prochain à midi, sous le chapeau de l’activité Les midis artisans. des rencontres authentique et des confidences. Il mettra la table à Il parlera durant 30 minutes de design de mode avec l’artisane Marilyne Baril, de Marigold.

DES CIRCUITS AUX QUATRE COINS DU QUÉBEC
Parcourez le Québec et découvrez les artisans d’ici : sélectionnez votre région ou les matières qui vous intéressent, et créez votre Circuit métiers d’art géolocalisée. Vous pouvez également découvrir l’un des Circuits Matières que vous propose le Conseil des métiers d’art du Québec, en collaboration avec ses partenaires. Les circuits Matières, c’est une invitation à pousser les portes des ateliers d’artistes, à découvrir des boutiques d’artisans et leurs espaces de création. C’est une invitation à découvrir, entre villes et villages, des lieux incontournables, des escapades créatives et enrichissantes qui vous permettront de rencontrer des mondes de savoir-faire, où matières et expériences se fréquentent.

UN ESPRIT RÉSOLUMENT FÉDÉRATEUR
Les publics d’aujourd’hui sont plongés dans une multitude de contenus, provenant de multiples horizons. Il en vient difficile de s’y retrouver. MATIERES.CA a été réfléchi globalement, afin de comprendre les besoins des artisans et ceux des consommateurs. Les métiers d’art occupent, tant dans leurs dimensions traditionnelles que contemporaine, une place de plus en plus significative dans l’univers culturel, social et économique du Québec. L’un des principaux objectifs est d’en faire un outil de référence, qui propose la découverte et la reconnaissance des artistes et artisans qui font le Québec, à mi-chemin entre l‘expérience et l’innovation. MATIERES.CA est un lien structurant avec l’écosystème métiers d’art, les régions du Québec, les organismes, les artisan.es, et surtout le public.

À propos du Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ)
Le Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ) a pour mission de représenter, soutenir et développer le domaine des métiers d’art au Québec. Organisme reconnu selon la Loi sur le statut professionnel des artistes des arts visuels, des métiers d’art et de la littérature et sur leurs contrats avec les diffuseurs (Loi S-32.01), le CMAQ regroupe et représente les artisan.es professionnel.les des métiers d’art, soutient leur développement professionnel ainsi que la diffusion et la commercialisation de leurs créations. Pour ce faire, il collabore avec l’ensemble de l’écosystème des métiers d’art au Québec et au Canada.

-30-

Source : Communication CMAQ
Demande média
Geneviève David, Directrice des communications marketing
Conseil des métiers d’art du Québec
Lignes médias : 514 861-2787 poste 224, ou portable : 418 997 2583
Courriel: genevieve.david@metiersdart.ca


ANNEXE _

UNE CONTRIBUTION CULTURELLE, ÉCONOMIQUE ET SOCIALE MÉCONNUE
Au Canada, l’artisanat contribue de façon importante au produit intérieur brut, auquel ils ont rapporté 2,7 milliards de dollars en 2019 (Statistique Canada, Compte satellite de la culture). La contribution du secteur est supérieure aux montants issus de la publicité (2,5 milliards), de l’architecture (1,7 milliard), du livre (1 milliard), de la photographie (0,8 milliard), ou encore des festivals (0,2 milliard). Au Québec, les deux tiers des artisans professionnels sont des femmes, entrepreneures, en région. Le chiffre d’affaires du secteur est estimé annuellement à plus d’un demi-milliard de dollars, sans même prendre en considération les métiers d’art en architecture et patrimoine ou les grandes entreprises prémanufacturières qui emploient essentiellement des artisans professionnels.

Il y a des artisans professionnels dans chacune des régions du Québec, ce qui fait de ce secteur l’un des mieux représentés sur l’ensemble du territoire. Comme il n’existe pas de phénomène mainstream comme dans d’autres secteurs culturels, l’atelier n’a pas à être situé dans un grand centre urbain. Les moyens technologiques aidant, l’artisan peut aisément assurer la diffusion de ses produits via son site web et les médias sociaux, en plus de sa participation à des événements et lieux de vente de proximité. Par leur présence, les artisans professionnels contribuent au développement culturel, social et économique de leur région d’appartenance. Par leurs activités de production et de ventes, ils contribuent à l’économie locale (achats de matériaux, biens et services), à la création et au maintien d’emplois ainsi qu’à la bonification de l’offre touristique. Formés dans les centres urbains que sont Montréal et Québec, bon nombre de diplômés des écoles-ateliers en métiers d’art retournent établir leur atelier dans leur région d’origine ou d’adoption après leur formation, et sont des acteurs importants de la lutte contre l’exode rural.

La production des artisans est largement écoresponsable en ce qui a trait aux matériaux utilisés et à leur transformation (teintures et colles végétales, etc.) et elle favorise les achats locaux. De même, l’achat de produits métiers d’art représente pour le consommateur une alternative à la surconsommation, à la fabrication de masse et au tout jetable.

Source : Communications CMAQ


  Retour


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.